L’Arthrite chez le chien

L’Arthrite chez le chien – Cinq Étapes de Prévention

L’arthrite est l’inflammation d’une structure articulaire qui, avec le temps, entraîne l’amincissement des cartilages couvrant les surfaces articulaires aux extrémités des os. Une arthrite aiguë est caractérisée par la douleur, la rougeur, l’inflammation, et parfois une perte de fonction dans l’articulation.
L’arthrite peut être héréditaire, peut être causée par une mauvaise alimentation ou par une activité répétitive et / ou excessive. Tous les chiens ne sont pas sujets à des changements arthritiques, mais de nombreuses races ou mélanges de races sont touchées. Parmi les plus courantes, on trouve les Golden retrievers, les Labrador, les Bergers allemands et les Rottweilers.

L’arthrite est paralysante. La plupart des chiens atteints d’arthrite ont démontrés les symptômes suivants :
• moins actif
• difficulté à se lever
• difficulté à se coucher
• réticent à monter ou descendre des escaliers
• boiterie aux différentes allures – marche, trot, galop.

En raison de l’apparition progressive de l’arthrite, certains chiens peuvent commencer à être plus lent car ils se déplacent et deviennent plus réticents à faire ce qu’on leur demande de faire. Les applications régulières de massage assureront une bonne irrigation sanguine, ce qui se traduira par un bon échange d’oxygène, des nutriments et aidera à éliminer les toxines. Les exercices d’étirement fréquents maintiendront une flexibilité optimale des membres.
Il y a également plusieurs autres aspects, dans la vie de votre chien, que vous pouvez améliorer pour influencer l’incidence de l’arthrite.

Étape 1 :

Gardez votre chien à son poids idéal. Un poids excessif augmente la charge de travail sur les surfaces articulaires des articulations des membres et sur certains aspects de la hanche et de la colonne vertébrale. L’arthrite est plus importante chez les animaux obèses. La perte de poids est bénéfique car elle réduit la charge de travail sur les os et les articulations.

Étape 2 :

Faites lui faire de l’exercice. Fournissez-lui des quantités modérées d’exercice, proportionnellement à sa condition physique et son âge. Même un exercice quotidien simple peut aider le chien. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des conseils et des recommandations sur un programme d’exercices approprié.
L’activité permettra de renforcer le système musculo-squelettique, réduisant ainsi le risque de blessures.

Étape 3 :

Optez pour un couchage douillé. Dormir sur les surfaces dures n’est pas bon pour les articulations, en particulier pour les chiens minces chez lesquels les protubérances osseuses sont susceptibles de frotter sur les surfaces dures. Si vous soupçonnez des changements arthritiques chez votre chien, fournissez-lui un couchage avec beaucoup de coussin supplémentaire. Un couchage doux aidera à soutenir les os et les articulations sans causer d’inconfort et de douleur.

Étape 4 :

Évitez les revêtements de sol glissants. Les sols avec des revêtements glissants sont souvent à l’origine de blessure commune. Ils sont particulièrement difficiles pour les chiens souffrant d’arthrite. Il suffit de placer un tapis pour sécuriser le pied de votre chien.

Étape 5 :

Fournissez des compléments alimentaires et une bonne alimentation. Consultez votre vétérinaire pour une recommandation sur une alimentation équilibrée de bonne qualité et sur les suppléments qui contiennent une source naturelle de glucosamine et de chondroïtine sulfate. Ces deux suppléments fourniront à votre chien les nutriments nécessaires pour la réparation et le soutien du cartilage. Aussi compléter sur une bonne source d’antioxydants pour soutenir le système immunitaire.

En mettant en œuvre ces mesures préventives, vous serez en mesure de ralentir la progression  arthritique chez votre chien.

Lorsque vous avait un chien âgé ou un chien génétiquement déficient par l’arthrite, consultez votre vétérinaire pour plus d’aide médicale. Il existe différents traitements médicaux et chirurgicaux disponibles pour soulager l’inconfort d’un chien et de rétablir une certaine mobilité.

Vos soins à domicile quotidiens avec des massages, des étirements et des modalités d’hydrothérapie permettront également de maintenir une forme physique optimale des structures musculo-squelettiques de votre chien.

L’arthrite, le plus souvent, crée une douleur, ce qui oblige l’animal à se crisper encore plus. Cette tension musculaire compensatoire mettra plus de pression sur l’articulation concernée, causant plus de douleur. Vous pouvez briser ce cercle vicieux en massant votre chien régulièrement. La libération de cette tension couplée avec le sentiment de bienveillance de vos mains rendra la vie de votre chien plus confortable. En se sentant plus détendu, il sera plus enclin à être joyeux et sociable. Et il vous aimera pour cela.

Jean-Pierre Hourdebaigt, LMT

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.